« Nous ne sommes pas sûrs qu’il soit trop tard. Ce qui définit si notre espèce en vaut la peine ou non, ce sont les gestes qu’elle pose et les efforts qu’elle déploie. Il nous faut garder espoir et agir! »
David Suzuki, 2022


Le monde possède les connaissances, les ressources et les technologies nécessaires pour atténuer les impacts du réchauffement climatique et s’adapter, mais cela ne peut se faire sans une réelle volonté politique et l’implication des pays riches. C’est ce qu’affirme le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui a publié, en mars 2023, un sixième rapport portant sur l’évolution des changements climatiques. Cette publication, qui présente une synthèse de neuf années d’études de pointe sur le climat, sonne l’alarme : dans les dix prochaines années, l’humanité devra entreprendre un grand virage pour s’assurer un futur viable. Il y a urgence d’agir, mais aussi – et encore – de l’espoir.

Découvrez-en davantage sur les publications des experts de l’environnement sur la question des changements climatiques. Profitez de l’occasion pour amener vos élèves à développer leur citoyenneté culturelle en les encadrant dans la mise en œuvre d’actions concrètes dans leur milieu de vie. Aidez-les à apprivoiser les enjeux climatiques et à développer leurs compétences écocitoyennes de manière équilibrée.     

Les changements climatiques et leur évolution

Les changements climatiques ne datent pas d’hier. À travers l’histoire de l’évolution géologique de la Terre, des variations climatiques ont eu lieu. Refroidissements et réchauffements se sont succédé sous l’effet de causes naturelles telles que l’activité volcanique et les émissions d’énergie solaire. Un facteur particulier à notre époque est que les changements climatiques se produisent de manière accélérée et que la cause de cette accélération est humaine. En effet, depuis la révolution industrielle, les émissions de dioxyde de carbone dans l’atmosphère ont augmenté en raison notamment de l’utilisation des énergies fossiles par les populations et de la diminution du nombre de forêts anciennes, de précieuses alliées pour la réduction de l’effet de serre. 

Sources : La page « Changement climatique » de L’Encyclopédie canadienne et la page « Causes des changements climatiques » du gouvernement du Canada

Un mot sur le GIEC

Le GIEC est un organisme international créé en 1988 par le Programme des Nations Unies pour l’environnement et l’Organisation météorologique mondiale. Sa mission est de fournir aux décideurs du monde entier des évaluations détaillées de l’état des connaissances (scientifiques, techniques et socioéconomiques) concernant les changements climatiques. En soumettant des rapports exhaustifs et rigoureux sur les impacts du réchauffement planétaire et les réponses possibles à celui-ci (six rapports ont été publiés à ce jour), le GIEC souhaite soutenir les gouvernements dans leur prise de décision en matière de politiques climatiques. 

Les scientifiques impliqués au sein du GIEC viennent de 195 pays différents. Des milliers d’experts volontaires – eh non, ils ne sont pas rémunérés! – travaillent en étroite collaboration pour rédiger et examiner ces rapports. Ceux-ci sont ensuite validés et approuvés par les gouvernements membres du GIEC. Ce grand regroupement d’experts est composé, entre autres, de trois groupes de travail qui se penchent sur des thèmes distincts : le groupe 1 s’occupe des éléments scientifiques de l’évolution du climat; le groupe 2, des impacts des changements climatiques ainsi que de la vulnérabilité et de l’adaptation à ceux-ci; le groupe 3, des moyens d’atténuer ces changements. 

Sources : L’article « Le GIEC en quatre questions » du site d’information scientifique CNRS Le Journal, le site officiel du GIEC (« IPCC » en anglais) et la page « Comprendre le GIEC » du ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires du gouvernement français

Parler du climat, une bonne idée… mais attention à l’écoanxiété!

Dans la population, en particulier chez les jeunes, les dérèglements du climat ont fait émerger un nouveau type de détresse : l’écoanxiété. Selon la chercheuse Maxime Boivin de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), près de la moitié de la population se sentirait inquiète à propos du futur de l’humanité et la proportion serait plus grande chez les jeunes. La notion d’urgence et le rappel constant dans les médias des problèmes et des risques liés aux changements climatiques influeraient grandement sur le sentiment écoanxieux. Heureusement, pour aider à faire face à ce malaise, des stratégies ont fait leurs preuves. Ainsi, nouer des relations fortes avec sa communauté, passer du temps en nature ou s’engager à travers des actions individuelles et collectives positives et concrètes sont des exemples de moyens de mieux gérer les « écoémotions ». Il vaut donc la peine de comprendre les phénomènes de la nature pour s’assurer de réagir de manière équilibrée et efficace aux changements climatiques.

PSITT! Consultez l’article « Enseigner en considérant l’écoanxiété : des stratégies d’adaptation en contexte éducatif », diffusé sur le site du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ).

Sources : Le récit numérique « Accepter et apprivoiser son écoanxiété » de Radio-Canada, l’article « Jour de la Terre 2022 » de l’INSPQ et l’article « L’écoanxiété chez les jeunes : un phénomène grandissant » de la plateforme 100°

Pistes d’enseignement

À l’aide de la carte des normales climatiques du Québecéchangez à propos de la température et des différents phénomènes météorologiques que l’on rencontre dans le nord et le sud du Québec. Ensuite, avec la carte des événements météorologiques d’Équiterre, analysez les changements qui ont lieu dans la région polaire (Nunavik) depuis 2010 et dans votre région. Demandez-vous si les modifications de température sont plus importantes au nord ou au sud. 

Exploitez l’actualité environnementale du moment (feux de forêt, inondations, épisodes de chaleur, orages violents, verglas, etc.) pour introduire la question du réchauffement climatique en classe ou visionnez la capsule « Minuit moins une pour le climat » de l’émission Découverte. Identifiez les phénomènes météorologiques en jeu et placez-les sur une carte géographique pour comprendre le lien entre un type de phénomène et les caractéristiques du territoire.

Abordez la question des gaz à effet de serre et distinguez les causes naturelles et celles engendrées par l’activité humaine. Visionnez la capsule « L’effet de serre : c’est quoi? » de Carbone Scol’ERE avec les plus jeunes ou la capsule « 4 minutes pour tout comprendre sur le changement climatique » de Le Nouvel Obs. Effectuez ensuite une recherche sur un des éléments, naturels ou non, qui augmentent l’effet de serre et présentez-les aux autres membres du groupe.

Réalisez des expériences scientifiques pour comprendre et décrire certains phénomènes en cause dans les changements climatiques. Pour ce faire, consultez les expériences scientifiques « Fonte des glaces terrestres » ou « L’effet de serre » de Tara Océan.

Inspirez-vous du projet « Le réchauffement climatique : des origines aux solutions » de la Fondation la main à la pâte pour mettre sur pied un colloque scientifique sur le climat dans votre milieu.

Calculez votre empreinte écologique et trouvez des stratégies simples pour la diminuer (transport actif, gestes à la maison, choix écologiques pour la consommation, etc.). Mettez-vous au défi et choisissez une stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) à mettre en œuvre. Quelques semaines plus tard, calculez de nouveau votre empreinte pour constater l’impact de votre changement sur votre production de GES.

Mettez en place des solutions concrètes à l’école ou dans votre communauté pour soutenir la biodiversité dans votre milieu de vie (ruchejardinplantation d’arbres et d’asclépiades) et profitez-en pour observer le vivant en action.

PSITT! Pour ce faire, consultez le volet Culture scientifique du programme La culture à l’école ainsi que la Liste des organismes de culture scientifique

Invitez une personne experte en sciences de l’environnement pour présenter et mettre en place des solutions écologiques dans votre milieu ou visitez des lieux consacrés au développement de l’écocitoyenneté des élèves.

 Ressources complémentaires

Pistes d’enseignement

Exploitez l’actualité environnementale du moment (feux de forêt, inondations, épisodes de chaleur, orages violents, verglas, etc.) pour introduire la question du réchauffement climatique en classe ou visionnez la capsule « Minuit moins une pour le climat » de l’émission Découverte. Identifiez les phénomènes météorologiques en jeu et placez-les sur une carte géographique pour comprendre le lien entre un type de phénomène et les caractéristiques du territoire. Établissez des relations avec les apprentissages réalisés en classe de géographie. 

Abordez la question de l’effet de serre. Distinguez les causes naturelles et celles engendrées par l’activité humaine. Visionnez la capsule « Comprendre le réchauffement climatique en 4 minutes » sur la chaîne Le Monde. Effectuez ensuite une recherche sur un des éléments, naturels ou non, qui augmentent l’effet de serre et présentez les processus chimiques en cause aux autres élèves du groupe.

Réalisez des expériences scientifiques pour comprendre et décrire certains phénomènes en cause dans le réchauffement climatique. Identifiez les gaz en jeu. Distinguez leurs caractéristiques et observez leur déploiement. Inspirez-vous de la piste d’activité « Le marché du carbone virtuel » de la Classe culturelle. 

Écoutez le balado « Le GIEC publie un “guide de survie pour l’humanité” », mis en ligne par Le Devoir. Mettez ensuite sur pied des groupes de travail en vous inspirant de ceux du GIEC. À l’échelle de votre école, réalisez votre propre version du rapport. Quelles sont les causes de l’augmentation des émissions de GES dans votre milieu? Quelles solutions pourriez-vous mettre en place pour diminuer votre empreinte écologique? Quelles sont vos prévisions en lien avec chacune de ces mesures? 

Soutenez la biodiversité dans votre milieu (ruchejardinplantation d’arbres et d’asclépiades) et profitez-en pour observer le vivant en action. Étudiez les écosystèmes, les méthodes de production primaire, la reproduction des êtres vivants et l’impact des activités humaines sur la biodiversité.

Invitez une personne experte en sciences de l’environnement pour présenter et mettre en place des solutions écologiques dans votre milieu. Visitez des lieux consacrés au développement de l’écocitoyenneté des élèves.

PSITT! Pour ce faire, consultez le volet Culture scientifique du programme La culture à l’école ainsi que la Liste des organismes de culture scientifique

Menez une enquête sur les modes de production d’énergie et leurs impacts sur le réchauffement climatique. Utilisez une carte géographique pour y consigner vos découvertes. Par exemple, quel pays produit quel type d’énergie et pourquoi? Récoltez des données sur les GES, les déchets produits, l’impact sur la biodiversité, etc. Établissez un classement : créez votre palmarès des pires et des meilleures stratégies en matière d’énergie.

Imaginez un modèle de ville carboneutre. Dressez la liste des mesures privilégiées pour faire en sorte que votre ville modèle émette le moins de GES possible. Appuyez vos choix sur un vocabulaire scientifique et des données. Pour ce faire, inspirez-vous du projet canadien Villes-vitrines.   

Ressources complémentaires

Pistes d’enseignement

Sélectionnez un des albums de l’« espace livres » qui se trouve dans votre classe et inspirez-vous de celui-ci pour inventer une séquence dramatique sur le thème de l’environnement à mettre en scène. Modifiez la fable, inventez de nouveaux dialogues et explorez des moyens corporels pour rendre vos personnages de papier vivants. 

Rédigez des lettres aux députées et aux députés, puis transposez-les en lecture. Transformez ces lettres pour qu’elles deviennent un discours marquant de l’histoire de votre école. Inspirez-vous des grandes oratrices et des grands orateurs pour explorer des moyens corporels et vocaux de convaincre votre auditoire. C’est l’occasion idéale de travailler certaines techniques vocales.

Visionnez le court-métrage La fonte de l’Office national du film du Canada et écrivez des dialogues qui pourraient accompagner les scènes muettes. Jouez ensuite ces dialogues et explorez des méthodes pour mémoriser le texte que vous avez créé. 

À partir des caricatures observées, explorez le tableau vivant. Reproduisez, à l’aide de votre corps, les différentes caricatures pour développer votre expressivité corporelle et la précision de vos gestes. Prenez une photo du tableau vivant et analysez-le en vue d’en faire une appréciation. Votre tableau est-il convaincant? Est-il expressif? Véhicule-t-il le message que vous vouliez partager?

Pistes d’enseignement

Explorez le théâtre d’intervention. Créez des histoires courtes interactives (théâtre-forum) pour aider les élèves de l’école à surmonter leurs sentiments écoanxieux ou les sensibiliser aux gestes à poser pour une planète en santé. 

Après avoir créé un conte, un mythe ou une légende mettant en vedette une espèce menacée de disparition, mettez-le en scène. Explorez l’univers fantastique de votre récit et trouvez des moyens théâtraux pour sa mise en espace. La marionnette et le théâtre d’ombres pourraient alors être des atouts.

Ressources complémentaires

Pistes d’enseignement

Réalisez une production médiatique numérique visant à sensibiliser le public aux enjeux des changements climatiques. Créez des affiches numériques à l’aide d’images percutantes, puis diffusez ces œuvres sur une plateforme en ligne. Finalement, appréciez les œuvres des autres élèves de la classe.

Réalisez une œuvre collective à partir de matériaux recyclés. Pour ce faire, inspirez-vous de l’activité de création « Surcyclage : de déchets à œuvre d’art » du Musée national des beaux-arts du Québec ou de l’article « Art écolo : quand les artistes allient création et environnement » de La Fabrique culturelle. 

Réalisez une création artistique inspirée du Land Art. Explorez ce mouvement qui fusionne éléments de la nature et œuvres artistiques, puis discutez des mesures de préservation de la nature à prendre en compte dans la pratique de cet art (collecter des feuilles tombées plutôt que celles se trouvant dans les arbres, éviter de prélever l’écorce d’un arbre vivant, etc.). Pour ce faire, réalisez le projet « Land Art en mouvement » ou « Land Art givré! » du RÉCIT du domaine des arts.

Ressources complémentaires

  • Les vignettes sur le thème « Écologie » de la plateforme ÉducArt du Musée des beaux-arts de Montréal
  • Le projet éducatif « MosaïPlastiQ » de l’Institut national de la recherche scientifique

Pistes d’enseignement

Réalisez une production médiatique numérique pour sensibiliser le public aux enjeux des changements climatiques. Créez des affiches numériques à l’aide d’images percutantes, puis diffusez vos œuvres sur une plateforme en ligne. Finalement, appréciez les œuvres des autres élèves de la classe. 

Réalisez une œuvre plastique à partir de matériaux recyclés. Pour ce faire, inspirez-vous de l’article « Art écolo : quand les artistes allient création et environnement » de La Fabrique culturelle. Créez votre œuvre, puis rédigez une brève description de celle-ci dans le but de l’exposer. Appréciez les œuvres des autres élèves lors d’un vernissage ouvert à l’ensemble de l’école. 

Créez une création artistique inspirée du Land Art. Explorez ce mouvement qui fusionne éléments de la nature et œuvres artistiques, puis discutez des mesures de préservation de la nature à prendre en compte dans la pratique de cet art (collecter des feuilles tombées plutôt que celles se trouvant dans les arbres, éviter de prélever l’écorce d’un arbre vivant, etc.). Pour ce faire, inspirez-vous des projets « Land Art : jouer avec la nature » ou « Land Art en hyper réalité virtuelle » du RÉCIT du domaine des arts.

Ressource complémentaire

  • Les vignettes sur le thème « Écologie » de la plateforme ÉducArt du Musée des beaux-arts de Montréal

Pistes d’enseignement

Brossez un portrait du mouvement écologique au Québec avec la piste d’activité « En mouvement vert » du RÉCIT du domaine du développement de la personne. Explorez ce mouvement, puis réfléchissez aux différentes actions citoyennes et institutionnelles possibles.

Réalisez une enquête sur les pratiques écologiques mises en œuvre au sein de l’école. En vous fiant au test servant à calculer l’empreinte écologique, créez un questionnaire sur les habitudes de consommation, puis distribuez-le aux élèves et au personnel enseignant. À partir des résultats recueillis, réfléchissez à la transition écologique et aux solutions collectives que vous pouvez implanter au sein de la classe, de l’école ou de la ville. Pour vous aider, consultez le Guide des paresseux pour sauver la planète des Nations Unies.

Ressources complémentaires

Pistes d’enseignement

Amusez-vous à lire de nombreux articles issus de l’actualité environnementale. Discutez de ce que vous avez remarqué lors de la lecture de ces articles. Quels sont les effets des innovations technologiques sur l’environnement? Quelles sont les inégalités environnementales? Quelles solutions pourriez-vous apporter aux problématiques observées pour assurer un développement durable? 

Réalisez une enquête sur les pratiques écologiques mises en œuvre au sein de l’école. En vous fiant au test servant à calculer l’empreinte écologique, créez un questionnaire sur les habitudes de consommation, puis distribuez-le aux élèves et au personnel enseignant. Calculez votre empreinte écologique, puis questionnez-vous sur votre consommation. À partir des résultats recueillis, réfléchissez à la responsabilité environnementale individuelle et collective ainsi qu’aux initiatives écologiques sociales à l’échelle locale et régionale.

Prenez connaissance des 17 objectifs de développement durable des Nations Unies. Discutez-en, puis dégagez des actions concrètes que vous pourriez implanter dans votre communauté pour atteindre ces objectifs. Profitez-en pour discuter des inégalités environnementales et de l’impact des enjeux climatiques sur la santé. Pour conclure, consultez le Guide des paresseux pour sauver la planète des Nations Unies, qui propose des pistes de solution aux enjeux environnementaux.

L’environnement est un thème très présent dans la chanson engagée. Écoutez des chansons qui l’exploitent, puis analysez leurs paroles et les sociétés qu’elles décrivent. Pour vous inspirer, consultez la liste d’écoute « Chansons engagées sur l’environnement ».

PSITT! Pour travailler la chanson engagée sur le thème du climat, consultez notre fiche sur Les Cowboys Fringants.

Ressources complémentaires

Piste d’enseignement

Réalisez une chorégraphie engagée en vous inspirant de la nature. Par exemple, vous pourriez créer des mouvements inspirés des quatre éléments ou des catastrophes naturelles. Pour approfondir votre démarche créative, intégrez des personnages mettant en lumière l’urgence des changements climatiques.

Pistes d’enseignement

Créez, dans votre classe, un « coin livres » avec des albums jeunesse mettant en évidence le lien entre environnement et coopération. L’union fait la force, particulièrement face à la crise écologique. Profitez ainsi des livres à votre disposition pour travailler des stratégies de lecture et portez une attention particulière à la dimension de la réaction. Vous avez besoin de suggestions littéraires? Consultez un article sur le sujet tiré du blogue J’enseigne avec la littérature jeunesse.

Visionnez une capsule qui présente le phénomène du réchauffement climatique, comme « L’effet de serre : c’est quoi? », et interagissez verbalement autour de la question suivante : « Que pourrions-nous faire pour diminuer nos propres émissions de GES? ».

Après avoir relevé les mesures à privilégier dans votre milieu pour réduire les émissions de GES, écrivez un courriel à votre députée ou député pour lui présenter vos idées et vos constats. Invitez-la ou invitez-le à s’inspirer de vos initiatives.

Rédigez un livre de recettes à faibles émissions de carbone. Profitez de la Journée de la Terre pour en faire la promotion dans votre communauté.

Créez un bestiaire des espèces vulnérables au Québec en vous inspirant d’autres œuvres de ce genre littéraire (Bestiaire des grands et des petits ou Confessions animales : bestiaire). Soyez créatifs! Collaborez avec un spécialiste du dessin et initiez-vous au dessin d’observation. Contemplez avec attention la beauté du monde. 

Initiez-vous à la structure du récit en cinq temps avec le visionnement du court-métrage animé La fonte sur le site de l’Office national du film du Canada. 

Inspirez-vous de caricatures sur les changements climatiques et créez votre propre collection de cartes postales pour faire de la sensibilisation à l’échelle de votre municipalité ou de votre ville. Profitez de l’occasion pour réaliser une activité d’appréciation en arts plastiques et travailler la compétence à réaliser des créations médiatiques. Si vous imprimez des cartes, optez pour du papier ou du carton écoresponsable. 

Créez une liste de lecture de chansons autour du thème de l’environnement. Inspirez-vous de celles-ci pour composer à votre tour une chanson et aborder des notions de poésie. Profitez-en pour inviter un artiste à l’école.

Déposez les poèmes, les chansons, les cartes postales, bref tout ce que vous avez créé pour célébrer la planète, dans une capsule temporelle afin de les faire découvrir à la future génération. Pour ce faire, fiez-vous à l’activité « Construire une capsule temporelle », proposée par le Musée canadien de l’histoire.

Ressources complémentaires

Pistes d’enseignement

Créez un bestiaire des espèces vulnérables ou menacées au Québec en vous inspirant d’autres œuvres du même genre littéraire (Confessions animales : bestiaire). Dressez le portrait écrit de ces espèces en osant le mélange des formes de discours à l’étude. Vous aimez les bêtes fantastiques comme la licorne ou le dragon? En amorce de cette activité de création, explorez l’univers du bestiaire médiéval, un genre qui servait à donner du sens au monde vivant.

Afin de mieux comprendre le phénomène des changements climatiques, effectuez une recherche sur un élément qui lui est associé (phénomènes météorologiques extrêmes, fonte des glaciers, feux de forêts, etc.) et créez votre encyclopédie ou votre numéro de magazine autour du thème Tout sur le climat. Décrivez ces phénomènes en présentant leurs différents aspects ou expliquez les causes à l’origine de ceux-ci. Mettez en évidence les conséquences du réchauffement climatique et proposez des pistes de solution. Pour ce faire, consultez l’article « L’échelle humaine de la crise climatique » de l’Agence Science Presse.

Faites la lecture d’un roman d’aventures, d’anticipation ou d’enquête dont la quête est d’ordre environnemental (OceaniaLe dernier ours ou Comme un poison dans l’eau). Créez votre propre récit ou échangez à propos des réactions engendrées par différents aspects de la lecture.

Créez un questionnaire d’enquête en vue d’interroger les gens de votre communauté au sujet de leurs habitudes en matière d’émission de carbone. Inspirez-vous du questionnaire Calcule ton empreinte écologique du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, et profitez-en pour aborder la construction de la phrase interrogative.

Après avoir relevé les mesures à privilégier dans votre milieu pour réduire les émissions de GES, écrivez un courriel à votre députée ou député pour lui présenter vos idées et vos constats. Invitez-la ou invitez-le à s’inspirer de vos initiatives. Vous pourriez également écrire à une personne dirigeante d’une entreprise polluante pour lui offrir des pistes de solution visant à diminuer l’impact environnemental de son entreprise.

Mettez à l’honneur les espèces vulnérables ou menacées du Québec en leur donnant un rôle de personnage principal dans un conte, un mythe ou une légende. Transposez ces récits en lecture et présentez-les en tant que spectacle littéraire à votre école ou dans une bibliothèque de votre municipalité. Tirez profit de l’expertise d’une conteuse ou d’un conteur du Répertoire culture-éducation pour explorer les différentes facettes de l’art de raconter.

Visionnez la capsule « Minuit moins une pour le climat » de l’émission Découverte et abordez les notions associées à ce type de prise de parole : le ton, les types et les formes de phrases ainsi que les marqueurs de modalité.

L’environnement est un thème très présent dans la chanson engagée. Tirez profit de ce thème pour travailler certains aspects liés à l’argumentation et à la poésie. Écoutez des chansons qui l’exploitent et lancez-vous dans une activité de création poétique ou un débat interprétatif. Pour vous inspirer, consultez la liste d’écoute « Chansons engagées sur l’environnement ».

PSITT! Pour travailler la chanson engagée sur le thème du climat, consultez notre fiche sur Les Cowboys Fringants

Reproduisez une séance de négociations intergouvernementales aux Nations Unies en vue d’arriver à un consensus au sujet de l’adoption du rapport du GIEC dont vous avez lu un résumé. En fonction des intérêts du pays déterminé préalablement, effectuez des recherches et développez des arguments pour tenter de convaincre les autres pays membres de vous accorder certains privilèges ou demander des allégements. Animez ensuite une discussion visant à déterminer les actions prioritaires à entreprendre pour diminuer les conséquences du changement climatique.

PSITT! Faites des liens avec les articles lus ou les capsules visionnées dans les cours de science.

Ressources complémentaires

Pistes d’enseignement

La question de l’environnement recèle un lot incroyable de données. Exploitez ce thème pour créer des situations-problèmes authentiques et signifiantes

Étudiez les fractions, les pourcentages, les opérations, les mesures ou les statistiques à partir d’une variété de données rendues publiques par le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, comme l’Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre ou celui de la population de caribous forestiers.

Menez une enquête sur les sentiments écoanxieux présents dans votre milieu ou les habitudes environnementales favorables à la diminution des émissions de GES. Collectez des données et organisez-les dans des tableaux et des diagrammes. Présentez-les ensuite à votre groupe.

Ressource complémentaire

Pistes d’enseignement

La question de l’environnement recèle un lot incroyable de données. Exploitez ce thème pour créer des situations-problèmes authentiques et signifiantes

Réfléchissez au rôle de la mathématique dans la lutte contre les changements climatiques et la préservation de la biodiversité. Pour ce faire, lisez la chronique « Des maths pour comprendre l’environnement » du journal Le Quotidien.

Trouvez des formules en vue de faire des prévisions réalistes sur les impacts des changements climatiques et les solutions envisagées. Utilisez ces prévisions pour sélectionner les meilleures solutions à mettre en œuvre.  

Menez une enquête sur les sentiments écoanxieux présents dans votre milieu ou les habitudes environnementales favorables à la diminution des émissions de GES. Collectez des données et organisez-les dans des tableaux et des diagrammes de différents types. Calculez les mesures de tendance centrales. Présentez ensuite l’ensemble de vos résultats à votre groupe.

Faites équipe avec l’enseignante ou l’enseignant de science et technologie pour une simulation de marché de carbone. Consultez la piste d’activité « Le marché du carbone virtuel » de la Classe culturelle.

Créez votre propre tableau de calcul à l’aide d’un tableur pour établir un outil de compensation carbone. Consultez le site Carbone boréal pour vous inspirer. Colligez l’ensemble des résultats de la classe et mettez en œuvre des mesures de compensation collective.

Ressources complémentaires

Pistes d’enseignement

Fabriquez un instrument de musique personnalisé en utilisant des matériaux recyclés et des éléments de la nature. Observez des images d’instruments de musique variés, puis examinez leurs sonorités respectives. À partir des objets à votre disposition, concevez votre instrument de musique en classe. 

Tirez profit du thème de l’environnement pour étudier le genre de la chanson engagée. Consultez la liste d’écoute « Chansons engagées sur l’environnement » ou sélectionnez des chansons tirées de cette liste pour en analyser les paroles. Relevez les caractéristiques en lien avec le langage musical, puis qualifiez le caractère de la musique (dynamique, serein ou surprenant) et du chant (parlé, récité ou crié). Pourquoi les musiciens ont-ils fait ces choix? Ceux-ci permettent-ils de créer l’effet escompté?

Ressource complémentaire

Mots-clés

Commentaires